top of page

Ostara, l'équilibre en soi

Ostara

Equinoxe de printemps (autour du 20 mars)

Portes ouvertes du 17 au 23 mars


Ostara, la fête du printemps, se fête durant l'équinoxe et entre en correspondance avec la fête chrétienne de Pâques.

Les équinoxes sont des jours très particulier, car le jour et la nuit on la même durée. Nous honorons des instants d'équilibre ; équilibre basculant, ici, du côté solaire et lumineux, en opposition avec Mabon, fête de l'équinoxe d'automne. Elle sonne la fin de la période sombre.

Tout comme Imbolc, Ostara célèbre le renouveau et la nature en éveil, mais du côté masculin, car elle met fin à la période « lunaire féminin » pour entrer dans la période « solaire masculin ». Période d'extraversion et de mouvement, elle ouvre sur l'extérieur en nous plaçant au centre même de l'élément Feu. Nous, humains, sommes à l'aube de la diffusion active de qui nous sommes, nous sortons de notre intime cocon pour nous mettre en action.



Chez nos amis celtes, Ostara est la fête qui ouvre la saison des semailles. La terre commence gentiment à se réchauffer, les graines consacrées à Imbolc vont être misent en terre pour commencer leur évolution.



Située au Nord-Ouest de la roue du cycle des saisons, Ostara marque le passage transitoire de la saison de l'AIR d'Imbolc, à la saison de l'EAU de Beltane.

Elle est la deuxième fête de Feu, ici, nous sommes au centre, au climax de ce feu interne. Il brûle en nous de façon intense et très chaleureux, ce qui nous permet de le partager à l'extérieur.

Elle est la représentation du Monde de la Communauté et entre en correspondance avec le numéro 4 de la numérologie.


Dans la tradition celte, Ostara (signifiant « aurore ») est la fête de la fertilité, du foisonnement, de la reliance, de l'équilibre entre le féminin et le masculin, du mariage entre l'obscurité et la lumière.

Le terme Ostara vient de Eostre, déesse germanique de la lune et de la fertilité.

Eostre « l'étoile de l'Est » est assimilée à la Vénus des Latins et apparaît dans les rites chrétiens sous la forme de l'Archange Gabriel, annonciateur de l'enfantement de Jésus à la Vierge Marie (annonciation faite un 25 mars).

Toujours chez les chrétiens, Ostara est la fête de Pâques, fête de la résurrection, de la victoire de la vie sur la mort.


Légende


À l’aube de l’âge de l’homme, quand les tribus des être humain furent nouvellement formées, et firent leurs premiers pas en Midgard, Ostara était souvent vue apportant le printemps dans les champs, dans les forêts et dans les marais.

Les tribus des hommes la regardaient avec étonnement marcher sur la terre et tout se réveiller derrière elle. Pendant qu’elle marchait, les premières pousses traversaient les restes de neige fondante et saluaient le doux soleil; quand elle souriait, les premières fleurs fleurissaient et l’air devenait doux et frais.

A son côté, volait un oiseau blanc, gracieux et joyeux. Le chant de son compagnon appelait toujours les oiseaux printaniers de l’extrême sud, afin qu’ils retournent aux terres du nord, et apportent avec eux les brises océaniques qui enflammaient le cœur des jeunes Hommes.

Les tribus étaient reconnaissantes à Ostara, et voulaient lui rendre grâce d’une manière qui lui était agréable, et pour cela, ils regardaient la danse des lapins qui l'invitaient à se réveiller afin d'apporter le printemps.


Année après année, Ostara se réveillait ainsi lors de la danse des lapins ; année après année son oiseau, ce gracieux compagnon, regardait cette danse des lapins, et se languissait de se joindre à eux. Lors d’une année connue seulement en chanson comme « l’année du lapin », est venu le grand changement.

En cette année, un lapin de proportion héroïque ne quittait pas des yeux le doux oiseau d’Ostara. Subjugué par sa grâce et sa beauté qui l’appelaient comme aucune lapine n’aurait pu le faire ; il dansa pour lui. C’était la danse des danses, par un champion animé d’un amour extraordinaire, et il l’enchanta avec un sort plus puissant que n’importe quelle devineresse avec ses runes.


Tandis qu’Ostara riait, Son compagnon regardait, paralysé ; incapable de se contenir plus longtemps, il vola de l’épaule d’Ostara au sol. D’abord majestueusement, de toute sa grâce emplumée, puis rapidement dans un bruissement d’ailes soyeuses, il dansa avec son prétendant.

Ils dansaient ainsi en rond, éclairés par le feu de Freya.


Ne souriant plus, Ostara regarda son compagnon danser avec son seigneur à fourrure. Il était clair que son oiseau avait donné son cœur à ce prince lapin. En avançant vers le cercle, Ostara arrêta les danseurs d’un coup d’œil. Les lapins tremblaient devant le regard de la déesse, mais le champion se tenait sans crainte, enraciné dans son amour, l’oiseau blanc à ses côtés.

Ostara souriait doucement, et l’oiseau s’inclina profondément et chanta un chant d’amour, l’amour éprouvé pour un ami de si longue date, l’amour d’une femme pour un homme, un amour qui s’accomplit sur l’éternité.

Ostara entendit le chant, et son cœur fut ému. Elle s’agenouilla et embrassa son compagnon, et quand elle se leva de nouveau, il y avait une lapine resplendissante au milieu d’un tas de plumes douces.


Quand Ostara s’éloigna, le champion des lapins emmena son nouvel amour dans son terrier. Alors que la neige reculait, les lapins se remirent à danser pour réveiller Ostara.


Dans le sillage de l’Année du changement, Ostara se réveilla tristement. Elle marchait seule dans le monde, et Sa venue n’apporta aucune vie, car son cœur était lourd de tristesse. Les tribus des êtres humains étaient inquiètes, car le printemps n’apportait aucune vie ; alors les prêtres et les femmes sages dirent de regarder les lapins, car ils détenaient le secret de ce printemps terrible. Les chasseurs les plus rapides et les meilleurs parcouraient la terre, non pas pour tuer, mais pour regarder les lapins détenteurs du secret de ce terrible printemps.

Quand Ostara atteint les terres du fameux lapin et de Son compagnon perdu, elle vit tous les lapins dansant en cercle, et dans le centre deux lapins se tenaient devant un monticule de plumes. Comme Ostara approchait, les lapins qui dansaient se séparèrent, s’inclinant devant elle. Elle regarda avec tristesse Son ancien compagnon ; les deux lapins se tenaient debout, s’écartant un peu pour montrer à Ostara le secret qu’ils cachaient. À l’intérieur du nid de plumes, se trouvaient une douzaine d’œufs, et dans l’un d’entre eux était en train d’éclore un petit lapin remuant.

Tandis que le lapin triomphait de la coquille avec un piaulement, le cœur d’Ostara fondit comme la neige qui s’évanouit, et elle se mit à rire, portant ce petit « poussin » à sa joue, elle fit un joyeux pas de danse au milieu des lapins. Alors qu’Elle dansait, le printemps éclata, le champ se couvrit de fleurs, les arbres connurent une nouvelle croissance, et le ciel fut plein des chansons des oiseaux enfin de retour.

Les chasseurs portèrent ce mot aux diverses tribus des êtres humains, et on murmura parmi les sages comment, non seulement la danse, mais aussi une offrande d’œufs gagna le cœur d’Ostara et fit naître le printemps.

Dorénavant, Ostara fut honorée par toutes les tribus avec des offrandes d’œufs au printemps. Ici finis notre histoire pour aujourd’hui. L’histoire de son nouveau compagnon, le lapin d’Ostara, est pour un autre jour, mais c’est néanmoins un conte digne d’être chanté.

Source: https://www.chantdesfees.fr/2017/03/04/lhistoire-dostara-danse-lapins/



Correspondances


Pierre :

  • Améthyste, lizardite, cornaline, chrysoprase, jaspe rouge, tourmaline noire et rose, héliotrope et toutes les pierres vertes et jaunes, oursin fossilisé.

Huile essentielle :

  • Cardamome, laurier noble, néroli, hélichryse, basilic sacré, ylang-ylang

Arbres et plantes :

  • Bouleau, Saule, peuplier, sureau Pâquerette, jonquille, violette, pervenche, crocus, tulipe, jacinthe, narcisse, jasmin, pivoine, et toutes les fleurs naissants au printemps.

  • Trèfle, estragon, sauge, cornouiller, chèvrefeuille, églantier, verveine, reine des près, aspérule

Animal : Lièvre, lapin, caneton, agneau, écureuil, serpent

Gardien : Dryade

Symbole et outil magique :

  • Oeuf ; symbole de l'origine du monde, lié à la notion de mort et de vie ; la renaissance

  • Cloches ; symbole de la rencontre du féminin/masculin

  • Trèfle ; représente le triskel druide (corps, âme, esprit) qui est un grand symbole d'unité

  • bonhomme hiver, chaudron, baguette en bois

Numérologie : 4

Sphère :(équivalent des chakras) :

  • 4ème, le Monde de la Communauté

Nous sommes ici dans la sphère 4, c'est la sphère de la Foi qui agit dans le corps causal ; ce corps est relié aux mémoires akashiques. Nous sommes dans une sphère d'Eau, d'eau frémissante, car elle porte en elle l'influence des flammes du Feu. Sa couleur est le vert pomme, elle se situe à la pointe du sternum et représente la pointe de l'épée Excalibur.


Préparations gustatives :

  • Oeuf, jeunes pousses, gâteau au miel, gaufre, graine de tournesol-sésame-courge, crème, fromage, lentille, miel, fleur alimentaire, ortie, toutes les plantes détox

  • Lait, plante diurétique et détoxifiante

Couleurs : vert pomme, jaune, mauve, rose, marron, rouge

Divinités :

  • Eostre, Diane, Artémis, L'Homme vert, Aurore, Ausra, Eos, Ushas, Hausos, Marie-Madeleine, Déméter, Pan, Perséphone, Durga, Dana

Runes : Hagalaz, Naudhiz, Isa

Encens : Jasmin, sauge, fraise, aulne, pétale de rose, pétale de violette, toutes les plantes que l'on trouve au printemps

Genre : masculin solaire, céleste

Direction : Nord - Ouest

Zone : Bassin/ ventre

Fête en opposition : Mabon


Activités


Quelques exemples d'activités pour la journée d'Ostara


  • Promenade dans la nature pour commencer sa journée... et pourquoi pas pieds nus ?

  • Création artisanale en harmonie avec la nature ; couronne de fleurs, nid pour mettre sur son autel, peinture naturelle sur oeuf

  • Réveiller la nature et l'énergie printanière en faisant tinter des clochettes dans son lieu de vie et/ou autour de soi

  • Planter les graines informées à Imbolc dans des coquilles d'oeufs, par exemple !

  • Entamer une petite cure détox avec les plantes de printemps ; ortie, bouleau, ail d'ours

  • Honorer et rendre grâce aux esprits de la nature

  • Inviter la nature chez soi en décorant avec des fleurs de printemps

  • Fabrication d'élixir de trèfle

  • Consécration des talismans et instruments divinatoires


Rituels



Nettoyage, purification et bénédiction de notre lieu de vie


Durant la période des portes ouvertes d'Ostara, choisis des instants de nettoyage physique de ton lieu de vie.


Tri, nettoyage en profondeur, changement de place : des meubles, de la décoration, des tableau, etc.

Une fois ce nettoyage physique effectué, il est temps de s'occuper du nettoyage énergétique de votre chez vous.




Allume une bougie (vert pomme ; qui restera allumée jusqu'à consommation complète) et prends un bâton de fumigation (fait lors de Litha) avec les plantes médicinales de ton jardin. La fumée qui s'en dégage fera office de nettoyant. Pièce par pièce, ferme les fenêtres et souffle sur ton bâton pour que sa fumée immerge la pièce en y mettant une intention de nettoyage de toute émotion, microbes et autres énergies. Pense à enfumer les angles, murs pour finir au centre de la pièce. Une fois la pièce nettoyée, ferme la porte pour passer à la pièce suivante. 



Laisse reposer durant environ 1h.



Profite de ce temps pour aller te balader et faire une cueillette d'offrande.

Une fois l'heure passée, réouvre (pièce par pièce) les portes et fenêtres et dépose de tes intentions des mots doux, d'amour, de partage, de joie, etc dans chacune d'elles.


Prends tes offrandes et dépose-les dans chacune des pièces en te connectant à cette belle nature qui se réveille et aux éléments. Remercie chaque offrande de libérer son énergie de renouvellement chez toi.

Tu peux aussi bénir de ces offrandes ton jardin, balcon, autel, et même toi-même !



Rituel des oeufs


Ostara est la fête de l'Unité, de l'équilibre. Lorsque nous ritualisons avec des oeufs blanc, nous entrons en connexion avec la lune, avec des oeufs bruns, nous nous connectons avec le soleil.



  • Consacre tes oeufs avec des dessins, couleurs avec de la peinture à l'eau ou des plantes avant de les cuire.

Ces dessins vont représenter la gratitude que nous portons à notre belle Nature fertile.

  • Cuits les oeufs et utilise l'eau de cuisson pour te faire un bain d'yeux. Cette action permet de nettoyer et d'ouvrir nos yeux aux autres mondes, aux mondes subtils.

  • Le jour d'Ostara, partage et mange tes oeufs en prenant soin de bien garder les coquilles.

  • Réduis en poudre les coquilles et dissémine-les aux quatre coins de ta maison afin de protéger et de bénir ta maison et ses habitants.



DIY


Fabrication de son autel


Construire un autel dédié aux cycles saisonniers, aux divinités, aux éléments a une symbolique particulière. Avoir un autel chez soi, c'est amener un brin de sacré en son lieu de vie ; c'est asseoir sa spiritualité dans la matière ; c'est se connecter à la gratitude au quotidien. Ici, je vous donne un petit exemple d'objets à mettre sur votre autel d'Ostara.





  • Sur une nappe de couleurs marron, couleur de la terre, dépose des fleurs de printemps ou des branches en bourgeons.

  • Les symboles d'Ostara, des oeufs, bougies vert pomme, des pierres, une cloche, un nid contenant tes offrandes et tout ce qui t'inspire.





Image : Pinterest



Rien de mieux dans sa pratique que de créer ses propres outils de rituel. Ici, je vous transmets quelques recettes testées et approuvées par les esprits qui accompagnent cette fête d'Ostara et par votre humble serviteur.



La fabrication d'un élixir de trèfle


Ci-dessus, nous avons vu que le trèfle représente l'Unité, l'alignement, la trinité, mais aussi l'abondance.




Cet élixir permet de retrouver son centre en ayant conscience de ses polarités. Nous ne sommes plus dans un état d'esprit linéaire, dans le « OU », nous transformons notre Être dans le « ET ». Ce « ET » qui n'est plus une dysharmonie en Soi, mais une totale acceptation de notre état d'humain incarné avec son lot de contradiction.


Durant la période ou les portes d'Ostara sont ouvertes, vas chercher de l'eau de source (ou de l'eau filtrée). Prépare un récipient avec cette eau et pars à la cueillette de trèfles et de quelques sommités fleuries au pic de leur floraison.

Lors de la cueillette en conscience, immerge-toi dans l'inspiration de la trinité tel que :

  • gauche – droite – centralité

  • féminin - masculin – centralité

  • lune – soleil – centralité

Dépose ta cueillette dans ton récipient d'eau jusqu'à ce qu'il soit entièrement rempli. Une fois terminé, laisse infuser ta préparation au soleil durant quelques heures. Puis filtre et ajoute un tiers d'alcool pour la conservation.


Garder ton élixir à l'abri de la lumière et, lorsque le besoin de centralité se fait ressentir, prends 3 gouttes dans un verre d'eau.



Encens d'herbes à brûler d'Ostara


Ici, une petite recette d'encens, confectionner avec l'aide de plantes séchées, pour fêter Ostara et le printemps renaissant.

  • Bois d'aulne

  • Pétales de roses

  • Pétale de violettes (Pervenches)

  • Huile essentielle de chèvrefeuille

Le dosage de chaque éléments se fait selon son désir et son inspiration du moment.

A faire brûler sur un charbon ou à mettre dans le feu rituel.





Recette


Accompagner les fêtes avec une petite douceur est toujours agréable, elle ravit les papilles des petits et des grands.

Ici, je vous propose de vous faire plaisir avec avec une recette toute simple ; les oeufs mimosas :


Ingrédients pour 4 personnes :

4 oeufs

sel, poivre

ciboulette, persil

Mayonnaise maison :

moutarde

1 jaune d'oeuf

vinaigre, huile (olive, tournesol, colza)

sel, poivre


  1. Faire cuire les oeufs 10 mn dans l'eau bouillante, puis les mettre dans l'eau froide pour arrêter la cuisson.

  2. Monter une mayonnaise avec 1 jaune d'oeuf, 1 cuillère à café de moutarde, 1/4 l d'huile et du jus de citron (facultatif), ou utiliser une mayonnaise prête vendue dans le commerce. Le jus de citron s'ajoute au dernier moment.

  3. Ecaler les oeufs, les couper dans le sens de la longueur, puis séparer les blancs des jaunes.

  4. Dans une assiette creuse, émietter les jaunes à la fourchette, mélanger la moitié de ces jaunes émiettés avec la mayonnaise et réserver le reste.

  5. Remplir les demi-blancs de cette préparation, puis saupoudrer chaque demi-oeuf du reste de jaunes émiettés (ce qui fait le mimosa !!).

  6. Disposer les oeufs sur des feuilles de laitue, mettre sur chaque oeuf un peu de persil et une olive noire. Servir frais.

Source : www.marmiton.org



Je vous souhaite à toutes et tous un magnifique Ostara!


Rim - TEFAĖ -

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page