top of page

L'expression du Soi!

Connaissance, naissance et reconnaissance ; l'expression du Soi profite à celui qui sait l'utiliser.

Subtile, libératrice et fragile, elle amène son lot de déstabilisation. Sommes-nous certains de bien saisir toutes les subtilités que cela implique ?

Dans un monde ou les messages : «osez vous exprimer!», «soyez vous-même» sont normalisés et prônés sur tous les toits, subsiste encore une dichotomie entre:

  • Exprimer CE QUE l'on est ; tourner son regard sur l'extérieur, observer son comportement évoluant à extérieur, sur l'image que l'on veut montrer de nous. Se rendre compte de l'impact de nos agissements, par des yeux externes. Comment sommes-nous, comment agissons-nous socialement, par quoi nous définissons-nous.

  • exprimer QUI l'on est ; tourner son regard sur l'intérieur, entendre son langage interne, montrer nos émotions, nos intuitions, nos aspirations. S'ouvrir de l'intérieur à ses contradictions, ses réflexions, ses joies, ses peines et les ouvrir sur l'extérieur. Que ressentons-nous !

Exprimer CE QUE l'on est, est simple en soi, mais exprimer QUI l'on est, est une autre paire de manches. Nous voilà donc forcés de creuser l'éternelle question du : «qui suis-je» qui, avec exigence, demande de se mettre à nu!

Avons-nous toujours à coeur de faire cette gymnastique cérébralement abyssale ? Pas sûr, car elle demande de la patience, de l'observation, de l'adaptabilité, de l'humilité et de la persévérance.


L'expression du Soi est d'une telle complexité égo-centriste que l'on en oublie la notion environnementale et communautarisme... car, tout ce qui compte en sommes, c'est d'être bien avec soi-même non ?

Soit, mais pour être bien avec soi il est important d'être en phase avec son environnement car il fait partie intégrante de sa propre construction.

Entrez dans la démarche de l'expression de Soi, implique d'avoir conscience que nous allons créer une zone de chaos en nous et autour de nous, car nous engageons le changement de vision :

  • sur soi-même ; en enlevant les mensonges dans lesquels il est agréable de rester, car « je suis la meilleure menteuse de moi-même, on se retrouve face à quelqu'un que l'on ne connaît pas et avec qui nous devons apprendre à communiquer... apprendre à s'apprivoiser.

  • sur son environnement ; (social) en exprimant sa pensée, ses émotions, nous ne sommes pas à l'abri d'hurter ou de créer des attentes insoupsonnées que nous ne serons en mesure de combler. (sociétal) l'esprit devient plus critique, plus aiguisé. La tolérance fait place à l'incompréhension du « non-sens » sur les moeurs. Une certaine notion arbitraire se met en place !

Commençons par accepter qu'une zone d'ombre nous accompagne et ouvrons-nous aux apprentissages de la vie afin d'exprimer avec le plus de clarté et d'humilité possible le SOI mouvant !

Connaissance subtile

L'hôte

La conscience du Soi crée le chaos.

Faire connaissance avec soi-même demande d'intégrer la notion subtile d'écoute intérieur face aux regards extérieurs, autrement dit, laisser entrer en Soi ce qui est dit, vu, entendu, fait de/part Soi.


Laisser entrer tout ce qui agit et interagit avec le Soi. Intégrer, accueillir, approfondir, creuser, comprendre, apprendre.
  • Considérer son Soi d'un point de vue intérieur sur ses agissements extérieurs.

  • Considérer son Soi d'un point de vue extérieur sur ses pensées intérieures.

  • Intégrer le Soi grâce au point de vue extérieur sur son comportement extérieur.

  • Intégrer le Soi grâce au point de vue extérieur de son environnement intérieur.

Entendre les critiques et les prendre en compte, accueillir ce qui arrive.

C'est un exercice très complexe voire impossible pour certaines personnes ! Afin de réussir au mieux cet exercice d'écoute de son Soi, il est nécessaire de se focaliser sur la renaissance et non sur la mort de notre égo. Car, la vision de la mort de notre égo crée l'anxiété et la peur de ne plus être, ce que nous pensons être !



Intégration dichotomique

L'observateur, le Loup blanc et le Loup noir

L'intégration du Soi crée le chaos.

L'expression EN soi permet d'instaurer la communication avec notre dialogue interne et de saisir l'équilibre.


Je prends conscience des éléments qui se déchainent en moi, je prends note de mon dialogue interne qui me déstabilise, me déchire, me fait perdre pied. Nécessité intense de survie égotique imposant son jeu de pouvoir sur « qui va gagner ».

Digérer les informations reçues par une seule et même vision... la sienne ! Sa vérité est sûre, puisque c'est sa vérité... est-ce juste ?

Loup noir ou Loup blanc ? Le combat est rude pour les 2 parties. Qu'en devient-il si l'on ne prend pas parti à cette lutte de pouvoir incessante... l'observateur fait son entrée. Lui qui est là pour « juste » regarder, entendre et sentir ce qui se passe en Soi sans émettre de jugement. Là est la naissance de quelque chose de supérieur, le force se tire dans le recul du Soi et dans l'observation de la dualité...

Souri mon ami, car le combat s'arrêtera, tu es à l'aube de la naissance approximative d'une partie du Soi.



Naissance libératrice

L'alchimiste

L'expression DE soi crée le chaos !

J'ai exprimé mon Moi intérieur et ai amené le chaos à l'extérieur! Exprimer ses besoins au détriment des besoins des autres, est-ce bien cela la véritable expression de soi ?

J'ai réfléchi mon Moi intérieur et ai pris le temps de construire l'extérieur.

Dévoiler;

Alchimiser l'émoi du Soi en en tirant des leçons de vies c'est l'ultime sagesse qui souhaite sortir de nous. Afin de savoir si cette alchimie est juste, il est nécessaire de la confronter à l'extérieur. Nous restons encore un instant dans le rôle de l'observateur, non plus passif, mais actif. L'expression du Soi transmutée commence.

Petit à petit on se dévoile, on prend des risques, on se respect, on extériorise la source de notre être si insignifiant soit-il. Grand pas vers son Soi que l'expression et l'extraversion... il apporte son lot de déroutement externe, car l'autre ne connaît pas le résultat, ni l'existence de ce murissement du nouveau Soi. Prendre sa juste place sans forcer. L'observateur actif que nous sommes reste vigilant face aux intempéries.


Reconnaissance fragile

L'équilibriste

Apprentissage de l'intégration, de l'observation et de l'expression.

La fusion est totale entre son intérieur et son extérieur lorsque l'expression du Soi est reconnue par nos paires, l'alchimie à fonctionner !


Sentir que l'expression du Soi est entendue au-delà des frontières de son centre est capitale, il concrétise le travail interne fourni et en constante évolution. L'amalgame des polarités permet la reconnaissance du Soi avec soi et du Soi avec l'autre. L'un ne va pas sans l'autre.

La parole juste, la force des mots, le choix de l'intention et de l'intonation. Nous devons apprendre à collaborer avec toutes ces subtilités de langage avec autrui. La porte ne s'ouvrira pas si l'on frappe dessus, les mots ne seront pas entendus si nous les crions, l'intention ne sera pas saisie si nous l'imposons ! Reconnaître sa fragilité, c'est reconnaître la fragilité de l'autre, c'est marcher sur le fil de la vie en faisant tout son possible pour ne pas tomber dans les dérives de l'égo.



Conclusion

La subtile naissance de la fragilité de l'être reflète l'intégration, l'expansion et l'équilibre. Tel un Big Bang interne, l'énergie circule ainsi;

  • j'accueil

  • je transmute

  • j'expulse

  • j'équilibre

L'expression de Soi amène le chaos, ce chaos si dense nous permettant de saisir les étapes de construction, destruction et reconstruction de l'être.

S'attacher à la croyance de sa construction établie enferme vers le non-sens de ce qui EST et de ce QUI nous sommes... des Êtres mouvant et en éternel changement. Refuser cet état d'être reviendrait à refuser le cycle naturel de toute vie ! Le paysage étant ainsi, il ne doit sous aucun prétexte changer... ce qui annihilerait le cycle saisonnier de l'équation.

Collaborer avec l'expression du Soi est une démarche à ne pas prendre à la légère, elle incite au respect intérieur comme extérieur, à la libération de toute attente venant du soi et de l'autre envers soi ou l'autre. L'expression du soi est une machine qui demande une précaution minutieuse à la finesse du réglage avant de la mettre en marche, car, une fois lancée, est difficile à arrêter !

Fable

Perdue... perdu le fil de ma pensée, perdue dans les méandres de mes conflits, prise en captivité d'une puissante aspiration manikéennement machiavélique.

Le loup noir prend du terrain, il s'insurge, il se bat, il veut gagner, il agresse, mord, crache son haleine brulante, son fiel. Il sent au fond de lui qu'il ne gagnera pas, que ce petit bout de terrain conquis ne sera pas suffisant pour renverser la tendance. Le loup blanc réagi par la douceur et l'écoute... plus il est doux, plus le loup noir devient féroce. Les mêmes forces, la même densité… Au-dessus d'eux, l'observateur observe ce combat sans fin ! Aucun agissement de sa part, neutralité totale, neutralité de jugement... ce combat se passe, certes, en son for intérieur, mais il ne le concerne pas. Ce combat est un simple combat, il n'est pas lui ! C'est ici qu'il saisit qu'il peut être Homme, sans être émotion. Qu'il peut être le terrain de conflit, le champ de bataille sans être lui-même le conflit... Observe bel observateur, observe!

Questionneur: Que cherches-tu ?

Loup Noir: A gagner la justice !

Q: Pourquoi ?

LN: Pour avoir raison et montrer au monde entier la puissance de ma justice face à l'injustice. J'aime avoir raison, j'aime qu'on se soumette, je veux qu'on me considère et qu'on me respecte pour ce que je suis ! Je veux qu'on se pli devant moi, je veux qu'on s'arrache ma présence, je veux être au centre de mon environnement. Je veux que l'on me respect pour ce que je suis, car je suis quelqu'un de bien et je ne mérite pas le mépris !

Q: Imaginons que tu gagnes, que se passera-t-il?

LN: Je pourrai montrer la puissance de ma justice.

Q: Qu'est-ce que tu y gagne ?

LN: Le titre, le respect, la considération, la fierté d'avoir eu raison, les excuses !

Q: As-tu réellement besoin de ça ?

LN: Évidemment, comment veux-tu que je prouve que j'existe si je ne suis pas considéré, pas respecté!

Q: Te sens-tu réellement respecté en l'abordant de la sorte?

LN: ...

Questionneur: Que cherches-tu ?

Loup Blanc: A gagner la sagesse !

Q: Pourquoi ?

LB: Pour lui faire prendre conscience qu'il se fait du mal et qu'il fait du mal autour de lui. Pour lui amener la sagesse du recul, parce qu'il persiste dans sa folie meurtrière. Lui faire comprendre qu'il ne peut agir ainsi, c'est mal ! C'est mal pour lui et pour les autres, il est envieux, il est violent, il est sale... toutes ses caractéristiques nous montrent sa faiblesse et son manque de maturité. Il agit avec ses émotions pures sans analyse ni recule, il a tort d'agir de la sorte !

Q: Imagine que tu gagnes, que se passera-t-il ?

LB: Il sera calme et je lui aurai montré la voie de la sagesse !

Q: Qu'est-ce que tu y gagne ?

LB: La preuve de ma sagesse, l'inconditionnel, le respect, la puissance de l'humilité

Q: As-tu réellement besoin de ça ?

LB: Bien sûr, il me semble logique de faire un travail sur soi pour comprendre l'autre !

Q: Te sens-tu réellement humble en l'abordant de la sorte?

LB: ...


Bel observateur, observe. Ne rate aucune miette de ce qu'il se passe à l'intérieur de toi. Observe et souris, souris à la vie qui te permet d'être là, en simple observateur et dans ton for intérieur, entends juste cette question:


« Ai-je vraiment besoin de nourrir l'un ou l'autre de ces loups ? »

Merci de m'avoir lu!

TEFAË

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Epicure

bottom of page